La mauvaise image du commercial dans les écoles de commerce

Diplômés Ecoles de Commerce

Diplômés d’Ecoles de Commerce

Actuellement, la fonction commerciale n’est plus prisée par les étudiants car les informations qui circulent autour d’eux indiquent d’autres métiers plus intéressants, plus prestigieux et plus stimulants comme ceux du Marketing, de la Finance ou du Conseil.

Et puis, entre nous, aujourd’hui les écoles de commerce incitent plutôt les étudiants à entrer dans ces filières à la place d’exercer une fonction commerciale, pourtant crucial pour l’entreprise.

Malgré leur nom « école de commerce », ce sont les autres filières comme celles citées précédemment ou encore les Ressources Humaines, le Management, l’Entreprenariat,et l’International, qui sont les plus prisées par les étudiants aujourd’hui, car plus valorisantes et valorisées.

La mauvaise image du commercial et plus généralement de la fonction commerciale est également due aux idées que les étudiants se fassent sur les tâches afférentes au poste. En effet, de nombreux étudiants se mettent en tête qu’à l’issue de leur formation, ils ne seront que des vendeurs en magasin ou des vendeurs de porte à porte. Alors, ils pensent inutiles de suivre une formation de commercial pour n’aboutir qu’à de simples postes à leur sortie de promotion.

Par ailleurs, de nombreuses personnes sont facilement influencées par les propos des commerciaux en exercice. En effet, de par leur fonction orientée résultats, les commerciaux se plaignent de subir quotidiennement une pression parfois non gérable de la part de leur employeur et des clients.

Ajouté à un métier difficile, ces pressions activent facilement un stress quotidien. En plus, de ces pressions, l’obligation d’atteinte des objectifs pour obtenir une juste rémunération ne fait qu’augmenter ce stress.

De plus, pour la majorité des entreprises, notamment pour celles qui sont implantées dans différentes zones géographiques, le commercial est amené à voyager beaucoup, à changer fréquemment de poste et de région. Aussi, de forte mobilité et de disponibilité sont exigées pour l’acquisition d’un poste de commercial.

Cependant, malgré les contraintes évoquées ci-dessus, je trouve que le métier de commercial est vraiment un métier passionnant qui vous permet de vous épanouir personnellement et professionnellement.

Eh oui, vous verrez, dans la fonction de commercial, vous serez amené à traiter avec différents types de client chaque jour, et vu que chaque client est unique, vous aurez donc l’obligation de recevoir chaque client différemment et de dialoguer avec lui différemment

A part la maîtrise de vos produits et de vos services, vous devez donc être très polyvalent et avoir une grande culture générale car vous devrez être habilité à répondre à toutes les questions de votre client et connaître « son cas ».

En accomplissant les souhaits de vos clients et en réussissant à leurs vendre vos produits, vous aurez une totale satisfaction en vous-même. Et surtout lorsque vous avez réussi à dépasser vos objectifs ou que vous avez réussi à vendre un produit ou service complexe ou que vous avez répondu aux attentes d’un client difficile, vous serez le plus heureux du monde.

En plus, les efforts que vous aurez engagés ne seront pas vains car en tant que commercial, une partie de votre rémunération est lié à vos résultats. Vous recevrez, à juste titre, des primes en fonction de votre réussite.

Alors si vous souhaitez évoluer dans une carrière professionnelle épanouie et stable, faites des études dans la fonction commerciale. De plus, le poste de commercial est très évolutif. Vous pouvez passer d’un poste de chargé de clientèle à celui d’ingénieur d’affaires.

Et si vous y mettez du cœur à l’ouvrage et que vous vous impliquez à fonds dans votre métier et que vos talents de manager se révèlent, devenir Directeur Commercial vous sera possible à terme !

.

.

Michael Marchand – Consultant en stratégie et développement commercial

***

Fonction commerciale : De la recherche à la fidélisation des clients !

Le blog parle de fonction commerciale, diagnostic commercial, conseil en développement commercial, stratégie commerciale, optimisation des performances commerciales, techniques de vente, prospection, gestion relation clients, management des commerciaux, actions commerciales, outils et supports marketing, formation et accompagnement des forces de vente, ou développement personnel du manager.

 

Cet article vous a plu ? Alors inscrivez-vous !

Vous recevrez les prochains articles directement par email. C'est gratuit, sans engagement et votre mail ne sera jamais vendu ou échangé.

One thought on “La mauvaise image du commercial dans les écoles de commerce

  1. Pingback: La mauvaise image du commercial dans les &eacut...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *